RSS

Archives de Tag: musique

Le violon dans le Jazz et le Rock

Le violon est présent dès le début de l’histoire du jazz, puisqu’on le trouve parfois dans des orchestres de Jazz Nouvelle-Orléans. C’est toutefois Joe Venuti, considéré comme « le père du violon jazz » qui fit émerger cet instrument en tant que soliste, notamment par ses duos avec le guitariste Eddie Lang dans les années 1920-1930.
En France, l’un des pionniers du violon dans le jazz est Stéphane Grappelli qui a véritablement montré que le violon pouvait swinger, et est devenu une référence incontestable. « Le violon […] a fait avec lui une entrée fracassante dans l’univers du jazz. L’apport de Grappelli est absolument unique dans l’histoire du jazz comme dans l’histoire du violon». Malgré le succès et l’influence qu’a exercée Grappelli, l’importance du violon dans le jazz est toutefois restée assez mineure. Quelques musiciens d’origine Tsigane l’utilisent naturellement, par exemple Elek Bacsik, ou plus récemment Florin Niculescu, qui remporte un beau succès revivaliste, et se pose en héritier de Stéphane Grappelli.
Certains musiciens du free jazz en font une utilisation déstructurante, comme par exemple Ornette Coleman, qui n’ayant pas de réelle technique sur l’instrument, l’utilise comme moyen d’instabilité. Noël Akchoté l’utilise de façon bruitiste ou pour ses possibilités de longs glissandos.
Dans les années 1970 et avec l’apparition du jazz-rock, Jean-Luc Ponty a un très grand succès commercial en utilisant un violon amplifié, et divers effets sonores, puis un violon électrique. Des compositeurs comme John McLaughlin, Frank Zappa, contribuent à élargir l’utilisation de cet instrument.
Bien que le violon reste marginal par rapport aux instruments traditionnels du jazz comme le saxophone ou la trompette, il existe aujourd’hui de nombreux instrumentistes de talents, comme Didier Lockwood, Regina Carter…
Certains violonistes explorent de nouveaux horizons, comme en témoigne la musique de Jasser Haj Youssef qui réunit le jazz et la musique orientale avec subtilité.
Plus récemment, le jazz contemporain s’empare de l’instrument, et l’utilise d’une manière beaucoup plus proche du classique et de la musique contemporaine, en utilisant ses capacités d’expressivité mélodique, et ses possibilités de techniques de jeu étendues, en particulier les harmoniques. On peut citer Dominique Pifarély, Mark Feldman, Régis Huby…
Si les tentatives de réintroduire le violon dans le rock restent relativement rares, ses potentialités restent intactes, comme en témoigne le double disque d’or obtenu par le groupe Louise Attaque avec un jeu qui tient largement la place à la fois rythmique et mélodique de la guitare et avec des harmonies et des effets qui ne tombent pas dans le bluegrass ou le free jazz.
On peut retrouver également le violon dans certains groupes de folk metal : Korpiklaani, Mago de Oz, Eluveitie, Turisas, Cruachan, Niflheim… Le violon sert alors à évoquer des univers féériques, mythologiques et/ou médiévaux, et il est souvent accompagnés d’autres instruments traditionnels (flûtes, mandoline, violoncelle, cornemuse…) en plus des instruments plus « classiques » utilisés dans la musique metal (voix, guitare, basse, batterie)

Romain Uffer
Jérémy Drappier

Pour vous quelques vidéos 😉

Alexandre Crepet

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 mai 2011 dans Violon

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :